• 10h00 : Fin de la mise en place des troupes sur la Place de la Concorde ;
  • 10h35 : Fin de la mise en place du détachement d’honneur de la Garde républicaine ;
  • 10h10 : Prise de commandement par le général de brigade Guillaume Bailleux de Marisy, général adjoint engagements auprès du gouverneur militaire de Paris, commandant des troupes ;
  • 10h40 : Arrivée du Président de la République. Accueil par le chef d’état-major des armées (CEMA) accompagné du gouverneur militaire de Paris ;
  • Revue des troupes à partir du pont de la Concorde ;
  • 10h50 : Honneurs rendus au Président de la République, place de la Concorde ;
  • 11h : Animation initiale - d’ouverture  : « Hommage au général de Gaulle »
      • Une vie pour la France
      • L'esprit de la Résistance
      • L'esprit de la République
      • L'esprit de la Nation
      • Conclusion : passage de la Patrouille de France et Box Charles de Gaulle
  • 11h15 : Défilé des avions commandé par le général de division aérienne Laurent Lherbette, commandant en second la Défense aérienne et les opérations aériennes ; 
  • 11h25 : Animation intermédiaire : Musique de la Légion étrangère « Fête nationale, fête populaire »
      • Arrivée : « Marche de la Légion étrangère » François-Nicolas WILHEM. Mise en place de de la musique.
      • Phase 1 : « Carillon » Jacques DEVOGEL. Show dynamique.
      • Phase 2 : « La Mer » Charles TRENET. Station jouée.
      • Phase 3 : marche « Les poilus 1915 » Fernand HALPHEN : show dynamique. « Le rassemblement » : sonnerie militaire jouée en mouvement pour se remettre en formation défilé. 
      • Départ : sans jouer. Puis arrive le défilé aérien « hélicoptères ».
  • 11h35 : Défilé des hélicoptères ;
  • 11h40 : Défilé des troupes à pied commandé par le commandant des troupes ;
  • 11h50 : Animation finale : Chronologie « Hommage à la Nation »
      • Phase 1 : « Summon the Heroes » John WILLIAMS. Mise en place de la musique de l’Air.
      • Phase 2 : « Olympic fanfare » John WILLIAMS. Arrivée du drapeau tricolore. Chœur de l’Armée française. 
      • Phase 3 : « Résilience » composé par M. KESMEACKER. Déployé du drapeau tricolore.
      • Phase 4 : « La Marseillaise / Berlioz » interprétée par la musique de l’Air et le Chœur de l’Armée française
      • Phase 5 : passage de la Patrouille de France.
      • FIN : « Démontage de l’animation » - Pas de musique.
      • Sortie du drapeau, de la musique de l’Air et du Chœur de l’Armée française.

 

Les invités 

L’Allemagne, l’Autriche, le Luxembourg et la Suisse sont invités en marque de reconnaissance pour leur aide durant la crise et notamment la prise en charge au total de 195 patients français. 

Rappelons que 130 transferts vers des hôpitaux allemands, rendus possibles grâce aux forces militaires allemandes, ont permis à nos hôpitaux d’être désengorgés et que le ministère fédéral de la santé allemand a pris en charge les frais d’hospitalisation des patients étrangers - notamment français - accueillis sur son sol lors de tels transferts. 

Les cantons suisses ont accueilli au total 51 patients français. Certains cantons avaient spontanément accueilli des malades d’autres régions frontalières sans intervention des administrations. 

En Autriche, 3 patients de Metz ont été accueillis à l’hôpital de Salzbourg dont deux héliportés par NH-90 du 1er régiment d’hélicoptères de combats (RHC). 

Enfin, le Luxembourg a accueilli 11 patients de la région Grand-Est et pris en charge les transferts héliportés vers son territoire. De plus, l’aéroport de Metz ne disposant pas d’un élévateur mobile, le Luxembourg a mis son aéroport à disposition pour les transferts réalisés par l’avion Morphée.

La Grande-Bretagne, alliée historique de la France, marquera également sa présence par le défilé de sa patrouille aérienne, sa Royal Air Force, et ses aéronefs britanniques. 

 

Les défilants 

Dispositif au sol : 

 À partir de la Seine et du pont de la Concorde, seront rassemblés les grands ensembles suivants : 

  • Le commandant du dispositif au sol, le général adjoint engagement de la zone de défense et de sécurité-Paris : le général Guillaume Bailleux de Marisy ; 
  • Le drapeau du 2e régiment d’infanterie de la Garde républicaine ; 
  • Quatre emblèmes des pays invités, l’Allemagne, l’Autriche, le Luxembourg et la Suisse ; 
  • Deux détachements du service de santé des armées, mis à l’honneur ;
  • Les écoles militaires ;
  • La Gendarmerie nationale ;
  • Les détachements de formations ayant participé à l’opération Résilience des 3 armées
    et du service du commissariat des armées ;
  • Les détachements du ministère de l’Intérieur, de la Justice (Administration pénitentiaire) et  de l’Économie et des Finances (service des douanes). 
  • La musique des troupes de marine ; 
  • La musique de l’Air ; 
  • La musique de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris. 

Ce défilé devrait durer une dizaine de minutes et verra l’ensemble des détachements rassemblés défiler sur la place de la Concorde, marcher le long des tribunes et saluer le Président de la République avant de quitter les lieux de la cérémonie. 

Dispositif aérien : 

Le défilé aérien comprend au total 52 avions, qui effectuent leur vol dans l’axe La Défense – place de l’Étoile – place de la Concorde. 

Il est articulé en huit tableaux successifs. 

Le traditionnel passage de la Patrouille de France est intégré au tableau initial en l’honneur du général de Gaulle. Il précède le vol de 13 aéronefs français et britanniques rassemblés spécialement pour cet hommage. Les appareils français appartiennent à des unités héritières de la France libre ou proviennent du porte-avions Charles de Gaulle. La participation de la Royal Air Force, avec deux chasseurs de type Typhoon, rappelle sa fraternité d’armes avec les Forces aériennes françaises libres créées à Londres en 1940.

À l’instar du dispositif au sol, le second tableau est consacré à l’opération Résilience. Il montre notamment un appareil A400 M ayant réalisé des évacuations sanitaires.


En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.