2020 04 06 01

Depuis le début de la crise sanitaire, et en lien avec le ministère des Solidarités et de la Santé, les armées mettent en œuvre des moyens importants pour participer au transfert des personnes gravement atteintes par le Coronavirus depuis les hôpitaux les plus saturés afin de faciliter leur prise en charge dans des structures hospitalières plus disponibles.

C’est une véritable opération dans l’opération qui a été montée avec un dispositif interministériel puissant et inédit.

Depuis le mercredi 1er avril, l’aéroport de Paris-Orly, fermé au public et n’accueillant plus de vols commerciaux, est devenu un véritable plot aéro-sanitaire. Un centre médical d’évacuation géré parle ministère des Solidarités et de la Santé y a été mis en place en étroite coopération avec le groupe ADP.

Trois hélicoptères Caracal de l’escadron d’hélicoptère 1/67 Pyrénées, deux hélicoptères Puma de l’escadron d’hélicoptère 1/44 Solenzara et un avion de transport Casa de la 64e escadre de transport d’Évreux ont intégré la flotte des vecteurs aériens disponibles pour prendre en charge quotidiennement de nombreux patients atteints du Covid-19 en Île-de-France afin de les transférer vers des centres hospitaliers situés dans des régions moins touchées par le virus. Un A400M Atlas de la 61e escadre de transport d’Orléans est également arrivé jeudi soir afin de renforcer ce plot avancé et en augmenter la capacité de transport.

L’état-major de zone de Défense de Paris, qui commande l’opération Résilience en Île-de-France, a déployé un officier de liaison au sein du centre de coordination des évacuations de l’aéroport et participe à la coordination des missions réalisées par les aéronefs de l’armée de l’Air au sein de ce dispositif inter-services.

2020 04 06 02


En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.