2020 04 03 01

Les armées mettent en œuvre des moyens importants pour participer au transfert des personnes gravement atteintes depuis les hôpitaux les plus saturés. L'objectif : faciliter, en lien avec la direction générale de la santé, leur prise en charge dans des structures plus libres.

Depuis le 1er avril, l’armée de l’Air apporte son soutien aux moyens civils au profit des patients d’Île-de-France atteints du Coronavirus. Retour sur ces opérations d’exception :

Le 1er avril

  • Rapatriement par UKC-130J de la base aérienne 123 d’Orléans du personnel soignant du SAMU de Paris ayant transféré des patients du Covid-19 vers Brest par TGV.
  • 1ers décollages de Caracal de l’armée de l’Air depuis Orly pour transférer des patients d'Île-de-France atteints du coronavirus vers Caen et Angers.

Dans la nuit du 1er au 2 avril

Un C160 de l’armée de l’Air a effectué un vol depuis Marseille vers Paris avec à son bord des soignants en renfort pour les hôpitaux d'Île-de-France.

Le 2 avril

  • L’armée de l’Air a engagé deux hélicoptères Puma pour procéder au transfert depuis Orly vers Caen de patients atteints du Coronavirus.
  • Un Casa de l’armée de l'Air a permis, en coordination avec le personnel sanitaire civil et militaire, le transfert de 2 patients atteints du Coronavirus depuis l’Île-de-France vers la Roche-sur-Yon.

Les transports sanitaires se poursuivent depuis l'aéroport d'Orly. Des opérations complexes et indispensables qui sont menées avec professionnalisme par les différents services civils et unités militaires impliquées. 

2020 04 03 02bis


En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.